corbeilles

Place de la commune, mardi 4 Octobre, six heures passées du quart:

_Les corbeaux ont envahi la ville!!

_Vous mentez infâme, cherchez-vous à mystifier toute la cité?

_Les corbeaux ont positivement envahi la ville!

_Calomnies, blagueur au sang noir, vas-tu te taire?

_Les corbeaux ont envahi la ville!

_Et vous vous envahissez l’espace sonore charlatan, oust!

De leurs sombres ailes et de leurs méchant air de mort. Nous allons y passer. Les corbeaux (s’époumonant) Les corbeaux nous feront trépasser.

_Que ne trépasses-tu donc sur l’heure, sombre idiot! Frontal, dégarni, cas pilaire! et que les maux de la ville te sont bien indifférents puisque c’est toi qui les infliges oh creuseur de tombes matinales.

_Les corbeaux, les corbeaux, les corbeaux!

_Mais vous-tairez vous? Du balai, libérez la place! Ah misérable je vais t’en montrer du malheur moi.

_Les corbeaux ont envahi la ville!

_Ce sont des corneilles, pendard, de la plus tendre espèce!

_Les corneilles ont envahi la ville!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s